Un métier, une carrière, un avenir

Pas si bien sous tous rapports

30 mars 2017
0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Un dimanche, alors que j’étais de permanence, en fin d’après midi, mon responsable me demande d’entendre une jeune femme, victime de violences de la part de son père.

Ce dernier vient d’être interpellé à son domicile pour des violences sur elle et sur la mère de famille.

©SDRDP/DPMEC

Je commence donc à écouter son histoire : elle a 23 ans et deux autres sœurs, plus âgées qu’elles. Deux vivaient encore à la maison avec leurs parents. Toutes trois avaient fait de grandes études et avaient toujours été dans les premières de la classe. Mais leur père était colérique et aurait préféré des garçons…

Aussi, dès que l’une d’elle faisait quelque chose qui le contrariait, il la frappait, et ce, depuis qu’elles étaient enfants. Quand ce n’était pas sur l’une de ses filles, il s’en prenait à sa femme. La sœur aînée, elle, avait quitté le domicile familial, car elle s’était mariée mais la benjamine s’y refusait, ayant peur de laisser sa mère seule avec son père.

Elle raconte pourtant que son père se vantait de leurs longues études auprès des personnes qu’il connaissait, dès qu’il en avait l’occasion, en sachant qu’il le faisait uniquement pour se mettre en avant. Elle racontait qu’en société, il était l’homme le plus agréable et sympathique du monde.

Le jour des faits, cette jeune femme était rentrée tard dans la nuit et son père n’avait pas apprécié.

©SDRDP/DPMEC

Donc dans la journée, les explications ont, encore une fois, tourné à des coups.

J’écoute et note donc tout ce qui se passe au sein de ce foyer depuis de nombreuses années.

Pendant ce temps, ses sœurs sont elles aussi entendues par mes collègues.

La mère de famille refuse quant à elle d’être entendue et de déposer plainte.

Commence alors un argumentaire auprès des filles, et de la mère de famille. Je lui dis qu’elle n’est pas obligée de déposer plainte mais lui demande au moins d’expliquer ce qui se passe depuis des années. Rien à faire, elle refuse…

"

               C’est donc important de les écouter sans les juger   

"

Mon dernier argument fait mouche : il faut qu’elle témoigne afin que ses filles ne passent pas pour des menteuses. En effet, dès son interpellation, le père de famille niait les faits.

J’ai a priori, été convaincante puisque le lendemain, la maman se présentait au commissariat de son quartier pour être entendue.

Lui, continuera de nier les faits mais il sera présenté au procureur dès mardi afin d’avoir une interdiction d’entrer en contact avec elles jusqu’à son jugement.

C’est dans ce genre de situation que je me rends compte de l’importance que notre travail peut avoir : tout d’abord, des gens que l’on ne connaît absolument pas, nous racontent des choses qu’ils n’ont jamais dites à personne. C’est donc important de les écouter sans les juger.

Ensuite, même si cela peut prendre du temps, le fait de parler à ces personnes, de leur expliquer la suite de la procédure et d’arriver à leur prouver qu’ils peuvent avoir confiance en la police, peut aussi, pourquoi pas, changer un peu leur vie !


0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 0 commentaire(s) commenter

Déposer votre commentaire

  • happy
  • sad
  • wink
  • mad
  • ohnoes
  • oha
  • suspicious
  • happy

Les contributeurs actifs

Le blogueur


Caroline Caroline [7 billets]
Gardienne de la paix

Par le même auteur


Le voleur a des principes

24 janvier 2017

Il y a un mois environ, un homme de 67 ans et sans domicile fixe, se faisait interpeller, car il venait de casser la...


Les violences conjugales : mode d'emploi

24 novembre 2016

Bonjour à tous !Depuis quelques années, je suis référente « violences conjugales » au sein de mon...


Un témoin de dernière minute

11 octobre 2016

Août 2014, un homme est convoqué au service par une de mes collègues pour des violences conjugales.Il est...


Accident et délit routier

20 juin 2016

Durant un an, j’ai été affectée à la brigade accident et délit routier, histoire de changer d’air…Un jour...


Ne jamais rien lâcher !!

5 avril 2016

Coucou à vous ! Je vous ai parlé de mon parcours, parlons maintenant de chose un peu plus concrète.Ma première...