Policier en groupe d'intervention spécialisé

©MI/DICOM/F.PELLIER©
16 février 2017
 

Postuler

Version imprimable de la page [pdf 0,32MB]

MISSIONS
Qualités requises

  • Intervenir à l’occasion de troubles graves à l'ordre public nécessitant l'utilisation de techniques et de moyens spécifiques ;
  • résoudre des crises majeures ou complexes de haute intensité portant gravement atteinte à l’ordre public : terrorisme, prise d’otages, retranchement de malfaiteurs ou forcenés ;
  • apporter son concours opérationnel aux services chargés de la prévention et de la répression de la criminalité organisée et du terrorisme ;
  • assister le service de la protection dans ses missions ;
  • mettre à la disposition des services de police des matériels spécialisés servis par le personnel de l’unité ;
  • contribuer, en collaboration notamment avec la direction des ressources et des compétences de la Police nationale, à l’instruction des personnels de police en matière de lutte antiterroriste ;
  • procéder, en collaboration avec la direction des ressources et des compétences de la Police nationale et la direction centrale de la police judiciaire, à des études et des essais de techniques et de matériels d’intervention ainsi qu’à la formation de fonctionnaires de police ou de services dans le cadre de ses activités.

PORTRAIT

Clément, gardien de la paix à l’antenne RAID de Strasbourg (67)

©MI/DICOM/F.PELLIER

"Quand j’ai intégré la Police nationale, j'avais un objectif : appartenir à l’une des 7 unités du RAID qui interviennent dans les situations particulièrement dangereuses : prise d’otages, maîtrise de forcenés, déplacements de personnalités. C’est le côté adrénaline qui m’a attiré dans cette unité. Après une expérience de quelques années comme gardien de la paix, j’ai été sélectionné sur dossier, puis sur des critères sportifs et psychologiques. Les tests ont duré une semaine dans une école de police et j’ai rejoint ensuite l’antenne RAID de Strasbourg. 30% de notre temps est consacré aux interventions et 70% aux entraînements. C’est au cours de ces derniers qu’on simule des situations dangereuses et qu’on apprend des techniques précises. On va jusqu’au bout de nos limites pour être toujours prêt à intervenir sereinement, sans faire de fautes."

POUR INFO

Le policier en groupe d’intervention hyper spécialisé appartient à l’une des 3 entités mentionnées ci-dessous. Il peut intervenir sous l’égide de la FIPN (force d’intervention de la Police nationale) qui est une structure opérationnelle visant à coordonner les actions des services d’interventions suivants :

- le RAID (recherche, assistance, intervention, dissuasion). Il existe 7 antennes du RAID en France métropolitaine, positionnées à Nice, Marseille, Bordeaux, Rennes, Lille, Strasbourg, Lyon. Trois nouvelles antennes verront bientôt le jour : en septembre 2016 celles de Toulouse et Montpellier et Nancy en 2017.

- la BAC également appelée BRI (brigade anti-commandos/brigade de recherche et d’intervention de la préfecture de police de Paris),

- les GIPN (groupes d’intervention de la Police nationale affectés dans les départements et collectivités d’outre-mer). Il existe 3 groupes en Outre-mer.

MODE D’ACCÈS

Conditions de recrutement Sélection Formation

- Tous policiers : gradés et gardiens de la paix, officiers et commissaires (Nouvelle fenêtre) .

- Avoir 3 années d’ancienneté dans un service actif de la police.
- Dans le cadre de mutation interne, sur proposition de vacance de postes.

Sur dossier,

puis réussir :

- Tests psychotechniques.

- Tests d’aptitude physique.

- Examens médicaux.

- Entretien individuel.

- La formation spécifique commence après la prise de poste.

- Plusieurs types de formations existent en fonction de la spécialité du policier (tireur d’élite, parachutiste, spécialiste explosif, «  maître-chien (Nouvelle fenêtre) », descente en rappel, travail en colonne, plongeur...).

Logo RAID