Policier "maître-chien"

© MI/DICOM/J. GROISARD
16 février 2017
  

Postuler

Version imprimable de la page [pdf 0,40MB]

MISSIONS

Le policier "maître-chien", appelé également conducteur cynotechnicien, travaille en étroite collaboration avec deux types de chien : le chien de défense et d’intervention (patrouille) et le chien de recherche/olfaction. Le policier et son chien interviennent pour :

  • Prévenir et lutter contre la délinquance ;
    Aptitudes requises
  • patrouiller ;
  • rechercher les personnes disparues ;
  • rechercher des personnes sous avalanche ;
  • rechercher les produits stupéfiants et la monnaie fiduciaire ;
  • rechercher les armes et les munitions ;
  • rechercher les matières explosives, ainsi que les engins et produits entrants dans la fabrication d’engins explosifs improvisés ;
  • rechercher des restes humains ;
  • rechercher des composants pyrotechniques dans le cadre de la lutte contre le hooliganisme dans les stades ;
  • comparer les odeurs lors de prélèvements sur une scène d’infraction.

PORTRAIT

Caroline, conductrice cynotechnicienne à la brigade canine du Val-de-Marne (94)

©DRCPN/SDFDC/CNEPS/JM/LENGLET

"Après quatre ans passés à la brigade de nuit à Créteil, j’ai intégré la brigade canine du Val-de-Marne. Ce poste me permet de concilier un métier que j’aime avec ma passion pour les chiens ! Ma mission n’est jamais ennuyeuse. Pendant les patrouilles effectuées sur l’ensemble du département, je ne rencontre jamais les mêmes personnes… ni jamais les mêmes problèmes (bagarres, cambriolages, tapage en bas des immeubles…). Avec mes collègues, nous intervenons dans le cadre de la petite et moyenne délinquance et nous constatons que la présence du chien a un effet dissuasif. Quand j’entraîne mon chien,c’est un véritable plaisir de le voir progresser. Si je remarque qu’il réagit mal à l’écoute d’un bruit, je le fais travailler pour qu’il surmonte son appréhension : cela pourrait l’empêcher d’intervenir efficacement en mission. Même si je ne le ramène pas le soir chez moi, il y a une réelle complicité entre nous et des liens se créent jour après jour ».

POUR INFO

Des possibilités d’évolution de carrière s’offrent au conducteur cynotechnicien :

– Homme assistant : doit déjà être conducteur depuis 2 ans, durée du stage : 3 mois.

– Dresseur : doit déjà être homme assistant depuis 2 ans, durée du stage : 3 mois.

– Moniteur : doit déjà être dresseur depuis 2 ans, durée du stage : 14 semaines pour la spécialité « explosifs », 12 semaines pour les autres spécialités.

Les autres personnels qui travaillent avec le conducteur cynotechnicien :

- L’assistant technique est un gardien de la paix qui ne conduit pas de chien, mais qui assure l’entraînement et la sécurité de l’équipe cynotechnique en intervention. Sa formation initiale dure 1 mois.

- L’adjoint technique (valet de chenil) est un personnel de la filière technique de la Police nationale.
Il est recruté et affecté en unités cynophiles après avoir suivi un stage d'une semaine au CNFUC (centre national de formation des unités cynotechniques).
Son rôle est d'assurer les tâches inhérentes au bon fonctionnement d'un chenil, nettoyage des boxes, entretien courant des animaux en l'absence de leur maître (alimentation, soins, détente des animaux etc.)

MODE D’ACCÈS

Conditions de recrutement Sélection Formation
Seuls le gardien de la paix et le gradé (Nouvelle fenêtre) peuvent postuler. Ils doivent posséder au moins 2 ans de service effectif.

- Épreuves sportives.

- Épreuves d’appréhension face au chien.

Conducteur cynotechnicien (durée du stage : 3 mois)

-Enseignements théoriques : anatomie, morphologie, hygiène, soins animaux, droit pénal, procédure pénale.

-Enseignements pratiques : obéissance, conduite de l’animal, muselé, mordant.

Centre national de formation des unités cynotechniques