Direction centrale de la police judiciaire - DCPJ

Logo dcpj

Des «brigades du Tigre» chargées de combattre le crime à nos jours....


Historique

1907 : instauration des douze premières brigades régionales de police mobile, les fameuses «brigades du Tigre» chargées de combattre le crime organisé sur tout le territoire.Fondateur : Georges Clémenceau, président du Conseil et ministre de l’Intérieur sous la 3ème République. Il se désigne lui-même comme le « premier flic de France » et est surnommé « le Tigre »

Missions

Constater les infractions à la loi pénale, en rassembler les preuves et rechercher les auteurs.

Organisation

La police judiciaire comprend des services centraux situés au ministère de l’Intérieur et 12 services territoriaux [9 directions interrégionales de la police judiciaire (DIPJ) et 3 directions régionales de la police judiciaire (DRPJ)]. Les policiers de la police judiciaire ont, une compétence territoriale qui n’est pas limitée au ressort d’un département, mais étendue soit à une ou plusieurs zones de défense ou parties de celles-ci, soit à l’ensemble du territoire national.

Quelques chiffres

5355 fonctionnaires

Logo

31 ans de réflexion.

Logo Dcpj

En 1960, Michel Dupuis, jeune inspecteur de police (ancienne appellation pour officier de police dans un service d’investigation) a l’idée de créer un logo pour sa direction de la police judiciaire. Rien de concluant pendant plusieurs années. C’est lors d’une rencontre à Paris avec l’artiste peintre et sculpteur Raymond Moretti (1931-2005) en 1988 que le projet trouve une nouvelle dynamique. L’artiste écoute énormément de musique jazz quand il crée ses œuvres. Les explications et les idées de Dupuis sur le logo sont toujours présentent dans sa tête alors qu’il entend un ragtime « la complainte des apaches » générique de la série télévisée de l’époque « les brigades du tigre ». La vision est claire, ce sera les profils d’un tigre rugissant et celui de Georges Clémenceau.

Le logo voit le jour en 1991 en recevant l’avale du ministre de l’intérieur de l’époque M. Pierre Joxe.
Raymond Moretti fera don de son œuvre à la PJ en 2002.