Un métier de police judiciaire : la lutte contre la fraude aux moyens de paiement

Lutte contre la fraude aux moyens de paiement

Les fraudes à la carte bancaire, l’ouverture de comptes avec des faux documents, la falsification de chèques volés, l’usage frauduleux de coordonnées bancaires pour des achats sur internet... sont des malversations dont n’importe quel citoyen peut être victime. Des policiers ont pour mission de nous protéger contre les auteurs de ces infractions...


Partout en France, ils sont amenés à lutter contre la fraude aux moyens de paiement que nous utilisons dans notre vie courante. Les enquêtes leur sont attribuées selon le degré d’importance de l’infraction.

Les fraudes aux moyens de paiement

Matériel saisi par la BFMP

  • la contrefaçon de cartes bancaires (création de fausses cartes à l’aide de données captées sur les distributeurs automatiques de billets par exemple) ou le ré-encodage de cartes ;
  • les usages frauduleux de données de cartes bancaires volés pour effectuer des achats sur internet ;
  • les ouvertures de comptes et crédits bancaires par l’usage de faux documents, par le vol d’identité de personnes ;
  • les faux ordres de virement en France ou à l’international, ainsi que l’utilisation de chèques falsifiés.

Les services de police concernés

Qu’ils soient gardiens de la paix ou officiers, ces policiers enquêteurs peuvent être basés en commissariat de police ou peuvent dépendre de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), à travers ses différents services répartis dans toute la France :

Logo DCPJ
  • directions interrégionales de la police judiciaire (DIPJ),
  • directions régionales de la police judiciaire (DRPJ),
  • services régionaux de police judiciaire (SRPJ)
  • antennes de police judiciaire.

Vient s’ajouter également l’office central pour la répression de la grande délinquance financière, basé à Nanterre (92), qui intervient sur tout le territoire national pour lutter notamment contre les escroqueries touchant le secteur bancaire.

Les départements 75, 92, 93 et 94 dépendent de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de la préfecture de police de Paris. Elle aussi est dotée d’un service spécialisé pour lutter contre ce type de fraude.

Focus sur la brigade spécialisée de la DRPJ de la préfecture de police de Paris

Distributeur automatique de billets

La brigade des fraudes aux moyens de paiement (BFMP) est l’une des 7 brigades spécialisées de la sous-direction des affaires économiques et financières de la DRPJ.

La BFMP est divisée en plusieurs groupes d’enquête, répartis selon les différents types de fraude à traiter :

Logo BFMP
  • le groupe « carte bancaire »
  • le groupe « internet »
  • le groupe « crédits »
  • le groupe « enquête générale »
  • un groupe « cybercriminalité » qui verra bientôt le jour
Point d'exclamation

Rendez-vous sur notre site pour une immersion au sein de la BFMP , aux côtés d’Émilie, enquêtrice engagée dans la lutte contre la fraude aux moyens de paiement.

Logo préfecture de police

Du nouveau pour la DRPJ de la préfecture de police de Paris

La DRPJ, après plus de 100 ans passés au 36 quai des Orfèvres, a quitté les berges de la Seine pour emménager dans le 17ème arrondissement parisien, dans le quartier des « Batignolles »... au 36 de la rue du Bastion !