Un métier, une carrière, un avenir

2ème partie : La MPC entre diplomatie et opérationnel

29 mars 2016
0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Comme dit dans mon dernier billet, nous avons un rôle de représentation et de diplomate, de « tampon », entre l’extérieur et les services de police, voire parfois avec l’État. On peut nous demander dans une classe pourquoi la police contrôle au faciès. Un usager peut nous demander pourquoi le commissariat n’a pas envoyé de véhicule après son appel. Un partenaire peut faire part de son incompréhension ou de sa colère de ne pas avoir pu déposer plainte. Calme et répartie sont essentiels pour faire partie de ce service, surtout lors des interventions scolaires où nous représentons la police et l’État face à des enfants ou des adolescents en demande de repères, en plein questionnement, cherchant les limites de l’autorité, voire la défiant.

Decouvrez les métiers de la police nationale !

Une réponse formatée, trop affirmative, ne sera jamais acceptée. Il faut faire preuve de finesse, souvent d’humour, remettre dans un contexte, fournir une information factuelle, expliquer les contraintes de la police, le cadre de la loi. En tout cas, il faut fournir une réponse. L’absence de réponse, même à une question polémique, quel que soit le public, est préjudiciable. Pour la personne, c’est lui donner un accord tacite.

La MPC est un service à la fois de terrain et de bureau. Car, au-delà du contact avec les partenaires et les usagers, nous avons une fonction d’analyse et de renseignement opérationnelle méconnue. Vigipirate permet d’illustrer mon propos. Les MPC ont fourni de nombreuses informations et leurs expertises dans la sécurisation des écoles, lieux de culte et autres établissements sensibles sur les arrondissements parisiens. La remontée d’informations qu’exerce la MPC permet d’affiner le travail des unités de terrain et de fournir des éléments aux services judiciaires. Tableaux et fiches techniques sont notre quotidien. Si la MPC est un service de prévention, elle est aussi une aide opérationnelle à la partie répressive des services de police.

Gardien de la paix à la DCSP

Après, chaque MPC voit son activité modulée selon son secteur. Sur le 20ème, arrondissement populaire très peuplé et très jeune, la MPC travaille énormément avec l’éducation nationale tant en prévention qu’en partenariat. Mes collègues du 1er auront une activité plus soutenue envers les commerces de luxe. Nous avons une base commune mais nous nous adaptons aux réalités de nos secteurs respectifs. Aujourd’hui, les MPC ou officiers de prévention essaiment en banlieue et en province. A Montpellier, il y a désormais une MPC. Et ce n’est pas pour me déplaire quand viendra l’heure de la mutation...


0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 0 commentaire(s)

Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Gaétan Gaétan [6 billets]
Gardien de la paix, Mission de prévention et de communication

Par le même auteur


Chronique estivale : du rapprochement police-jeunes à la récolte de fraises

16 août 2018

Voilà un titre qui doit vous laisser songeur. Il existe pourtant un lien de cause à effet évident. Depuis plus...


Harcèlement scolaire

24 octobre 2016

Ces derniers jours, le harcèlement scolaire a fait beaucoup parler de lui dans les médias, notamment sa variante...


Un retour dans la chaleur brûlante de l’actualité terroriste

16 août 2016

Après plus de deux mois d’absence - je ne vous conseille par les hernies discales -, j’ai réintégré mon...


La Mission de Prévention et de Communication

17 mars 2016

1ère partie : la MPC, kezako ?Pour beaucoup d’entre vous, membre ou non de l’institution policière, la...


Un acteur de terrain

15 février 2016

J'ai commencé ma carrière policière comme adjoint de sécurité au commissariat de Montpellier. Rien ne me...