Un métier, une carrière, un avenir

Au revoir !

3 octobre 2016
4 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Bonjour à toutes et tous !

Pour ma part, l'aventure gardien de la paix se termine pour moi, je vais vous expliquer.

Suite à mon premier jour de stage en juin, dans le cadre de ma scolarité gardien de la paix, je me suis blessé dans un contexte privé.

J'ai du être hospitalisé et n’ai pas pu effectuer mon stage. J’ai eu un report de scolarité. 

Alors le report de scolarité :

il est décidé par le médecin administratif, suite à une blessure comme celle dont j’ai été victime par exemple, qui entraîne une incapacité de suivre correctement le cursus normal de la formation. En clair, on laisse le temps à la blessure de se rétablir pour ensuite réintégrer une nouvelle promotion, une seconde chance pour tous !

Je vous avoue que sur le coup, après 5 mois de cours, ça casse le moral. Mais il ne faut pas désespérer, cela arrive, d’où l'importance d'arriver en école bien préparé physiquement.

©Jordann/D

Beaucoup négligent cette préparation, et de ce fait en école, les blessures arrivent, avec le rythme qui s’enchaîne, des cours de sport : pieds, poings, gestes techniques professionnels d'interpellation, courses à pied, parcours pro, etc.

Alors, si j'ai un conseil à vous donner, une bonne alimentation, du sommeil, de l’entraînement et du repos avant l'intégration car la scolarité est longue et éprouvante. Nous étions tous fatigués au bout des 5 mois.

L'hygiène de vie en école est très importante aussi, il faut la conserver, un esprit saint dans un corps saint comme on dit.

Ma blessure ne me permettra pas de reprendre une scolarité, ni une activité de gardien de la paix. Une inaptitude physique définitive m’a été déclarée.

Gros coup dur, au début on se dit que cela n’est pas juste, la police c'est ce qu’il me plaît et me tient à cœur.

Et puis une fois que l'on accepte la situation, on réfléchit en se disant : mais comment je vais pouvoir continuer à servir mon pays, rester dans cet univers qui me passionne tant ?

Même si on ne peut pas faire de terrain, il y a bien d’autres possibilités évoquées sur ce blog également. 

Les concours administratifs, la réserve civile par exemple.

"

 petit bilan de mes deux années passées au sein de la Police nationale : Merveilleuses !

"

Pour ma part, je fais le choix de la réserve civile, ce qui me permet de passer maximum 90 jours par an en renfort des collègues dans des services qui en ont besoin.

Voilà, si je peux faire un petit bilan de mes deux années passées au sein de la Police nationale : Merveilleuses !

Je vous conseille à tous de tenter votre chance, une aventure superbe, pleine de belles rencontres, un travail aussi varié qu'intéressant, la camaraderie, et ces valeurs dont je parle tant et qui me tiennent à cœur. 

Il y a eu aussi des moments plus difficiles comme la scolarité, des passages de fatigue avec l'état d'urgence, mais jamais aucun doute sur mes choix.

Aucun regret pour ma part, si c’était à refaire je recommencerais.

Je souhaite un bon courage à tous mes collègues de la 238ème promotion pour leur affectation le mois prochain, et particulièrement à ma section.

Je reste bien évidement à votre écoute et votre disposition pour toutes questions.

À bientôt ;)


4 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 4 commentaire(s)
Afficher tous les commentaires

toni a dit :

mercredi 02 novembre 2016 23:20:02

Bonjour Jordann,
J'ai lu tes différents billets et j ai trouvé cela vraiment très interessant.
Je suis vraiment attristé parce qu'il t es arrivé.
C est vraiment dommage et je te souhaite bon courage pour la suite.
J étais aussi en école de police et il m est arrivé quelque chose de semblable à toi( une blessure malheureusement).
Je voulais savoir si ce n est pas trop indiscret: quelle blessure a causé ton incapacité?
Encore bon courage a toi et je te souhaite le meilleur pour l avenir.

Tex a dit :

lundi 10 octobre 2016 15:14:45

Une bonne attitude

Bonjour Jordann,
Après avoir lu ton message, j'étais très déçu pour toi. Ayant tout juste fini ma scolarité, je comprends ta déception. Mais les conseils que tu apportes sont importants et à prendre très au sérieux.
Je suis persuadé que tu trouvera ta voix car réagir comme tu le fais n'est pas donné à tout le monde. Aller de l'avant et positiver...... une bonne attitude.
Bon courage pour la suite.

jordann a dit :

mardi 11 octobre 2016 12:12:00

blog

Bonjour, félicitation pour l'école et bon courage pour ta carrière je te remercie pour le soutien, effectivement j'ai déjà repris mes premiers amours comme on dit, en architecture un poste en bureau blunk
il faut aller de l'avant et je garderai des souvenirs magnifiques de ma petite expérience police.
Prudence sur le terrain et bon courage à toi

Sophie a dit :

mardi 04 octobre 2016 19:33:11

Bon courage

Bonjour Jordann,
Ton retour sur ta blessure et les conseils que tu donnes ne me laissent pas insensible et me serviront (et à d'autres aussi je pense!).
Merci de nous avoir fait partager tes expériences. Je te souhaite bon courage et de réussir ce que tu entreprendras par la suite.

Sophie a dit :

lundi 03 octobre 2016 17:42:12

La vie en rose.. ou pas

Bonjour Jordann,
J'imagine avec peine ce que cela doit te faire, j'espère vraiment que tu sauras trouver un équilibre professionnel au delà de cette blessure.
La vie n'est pas toujours juste et facile, mais tu vas continuer à te battre j'en suis persuadée! Accroche toi et ne lâche rien.
Je te souhaite une bonne continuation. Bises

jordann a dit :

mardi 11 octobre 2016 12:17:00

blog

bonjour Sophie,
Merci de ton message et de ton soutien, effectivement pas facile à digérer mais c'est la vie qui est faite ainsi, je rebondis sur un travail de bureau qui n'a aucun rapport, mais je garde toujours dans ma tête la police nationale. Bon courage à toi et tiens moi au courant de la suite blunk
à bientôt

Sophie a dit :

lundi 17 octobre 2016 11:29:38

Salut Jordann,
Pour répondre à ton msg, je suis en fin de scolarité, encore un peu plus d'un mois. Nous venons de passer les simul il ne me reste que le TDI et le tir 2, au PM.
Quel régale d'ailleurs ce PM big-smile pour moi pas le droit à l'erreur car j'ai raté le tir 1, petit rappel de ma scolarité d'ADS lol et pas le meilleur à vrai dire.
Donc ça touche à ça fin, ensuite direction Paris, Val-de-Marne je l'espère! Quand on voit tout ce qui se passe ne ce moment il va falloir être vigilante.. j'avoue que ça fait un peu flipper mais ce n'est pas le moment de reculer.
Bin courage pour tes soucis de santé, la vie continue suspicioushappy

jordann a dit :

dimanche 23 octobre 2016 09:27:00

Bonjour à toi !
Super si tu es en fin de scolarité, ne te mets pas trop la pression quand même blunk
J'avoue que le PM c'était super, j'aimais bien en école tirer avec.
Je te souhaite bon courage et j’espère que tu auras l'affectation de ton choix, en tout cas prends soin de toi et prudence surtout.

A bientôt


Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Jordann Jordann [5 billets]
Elève gardien de la paix

Par le même auteur


Être policier c’est 24h/24 et 7j/7

6 juin 2016

La première séquence est terminée, une bonne semaine de vacances direction le sud avant de commencer le stage...


Le contrôle routier et... ses surprises !

15 avril 2016

Voilà 3 mois de scolarité écoulés, le rythme est toujours soutenu et le temps passe très vite, les premières...


Bonjour à toutes et à tous !

15 février 2016

Me voilà intégré à l’école nationale de police de Oissel en tant qu’élève gardien de la paix depuis début...


Je vais commencer par une petite présentation !

11 décembre 2015

Je m’appelle Jordann, j’ai 26 ans je suis originaire d’Avignon dans le Vaucluse et vis maintenant en région...