Un métier, une carrière, un avenir

Bouffée d’O2

12 juin 2015
4 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Bonjour à tous,

Me voilà en stage où tout est différent de la structure de formation que nous avons connue pendant 7 mois. Les chefs, les brigadiers, les majors n'aiment pas, pour la plupart, le vouvoiement ni les signes extérieurs de respect qui nous incombent à l'école ; les officiers nous serrent la main, l'ambiance est beaucoup moins régie par la hiérarchie, bien qu'elle soit extrêmement importante.

Patrouille pédestre

Les dernières semaines avant notre premier envol vers notre métier à proprement parler étaient éreintantes. Les évaluations sont les plus décisives, et nous ne devons surtout pas lâcher du lest sur les révisions bien que notre cerveau nous supplie d'arrêter de le charger... 

Mais tout est terminé, à présent, comme je le disais, le stage nous est ENFIN ouvert !

Première semaine, au SISTC (service inter-régionale de la sécurisation des transports en commun), la police du métro, du train, et des trains Lillois. Intéressant, enrichissant. Les vannes pour les contrôles d'identité sont ouvertes, nous fonctionnons sur la base du contrôle d'identité sur réquisition du procureur. Quelques auditions, quelques interpellations, tout s'est bien passé pour moi.

Je suis ensuite allée au roulement. J'étais donc en voiture sérigraphiée police. J'ai fait toutes les heures, j'y ai vu plusieurs choses, j'ai encore appris au contact de mes collègues qui m'ont toujours épaulée. Des choses amusantes, des choses tristes, des choses répugnantes, toutes ces choses qui formeront notre quotidien et auquel le quidam ne sera sans doute jamais confronté...

véhicule de police sérigraphié

Au CIC (centre d'information et de commandement) et aux appels 17, j'y suis passée une journée, beaucoup d'informations à gérer, beaucoup d'organisation à avoir, poste difficile à assumer. L'immersion était facile malgré tout, grâce à de très bons collègues qui nous mettent à l'aise tout de suite.

Je suis ensuite allée en SU (sûreté urbaine), à la brigade des stupéfiants, ambiance bon enfant et très travailleuse, c'est un groupe qui s'entend merveilleusement bien, depuis longtemps, un groupe qui travaille en symbiose, tout fonctionne bien. Ils ont également été très accueillants, ce fut aussi une semaine vraiment sympathique à leurs côtés. 

Il me reste encore quelques services à faire mais nous voilà à trois semaines de la fin, je vous avouerai que je n'ai pas envie de retourner à l'école, car déjà, j'appréhende grandement le 26/06. Les postes. J'y reviendrai quand on y arrivera, pour le moment je préfère ne pas trop y penser. 

À bientôt !


4 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 4 commentaire(s)
Afficher tous les commentaires

Sophie a dit :

vendredi 25 septembre 2015 22:56:24

Retour au pays

Bonjour. Je me pose une.question, je suis maman et jai la garde esclusif de mon enfant, je souhaite passer le concours de gpx mes j'ai peur de ne pas pouvoir rentrer après mon année de formation chez moi donc ma question est la suivante , était il possible de revenir dans son pays et donc au commissariat de notre région pour un rapprochement familiale ou non ?
Merci pour vos réponse.

L'équipe du blog a dit :

vendredi 16 octobre 2015 13:52:49

Mutation dérogatoire ou sociale

Bonjour Sophie,

L'affectation des gardiens de la paix est en fonction de leur rang de classement en fin de scolarité et des postes proposés par l’administration.
Les places offertes à affectation nationale sont peu nombreuses en province car la majorité des postes sont à pourvoir en Ile de France, si vous passez le concours à affectation nationale, vous pouvez également vous retrouver affectée en Ile-de-France.
La différence est que la durée minimale de cette affectation sera de 5 ans alors qu’elle sera de 8 ans obligatoire pour le concours à affectation en Ile-de-France.
Il est possible de demander une mutation dans une autre région au bout des 5 ou 8 années d'engagement.
Toutefois, une demande de mutation à caractère dérogatoire (maladie - circonstances graves ou exceptionnelles) ou social (motifs : rapprochement de conjoints - soutien familial- exercice d'un droit de visite ou d'hébergement etc...)
peut écourter ces délais.
Cordialement

L'équipe du blog

Quentin a dit :

lundi 28 septembre 2015 20:07:57

Petite question

Salut, mathilde,je suis actuellement en seconde, et je souhaite devenir gardien de la paix,mais je sais pas encore vers quel bac m'orienté,pourrait tu m'aider ?

L'équipe du blog a dit :

jeudi 15 octobre 2015 11:22:07

Quel bac ?

Bonjour Quentin,

Le concours de gardien de la paix est accessible avec un baccalauréat, sans aucune condition de spécialité.
Pour plus d'information sur le concours de gardien de la paix nous vous invitons à consulter le lien suivant :
http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Concours-et-selections/Gardien-de-la-paix/Conditions-d-acces

Cordialement
L'équipe du blog

Alexandra a dit :

dimanche 09 août 2015 15:39:35

Super post

Bonjour Mathilde, contente que tu ais eu le temps de répondre à mon commentaire sur ton post précédent happy Il confirme ce que je pensais, il va falloir bûcher pour y arriver sans que je me repose sur mes lauriers de 'juriste'... Tellement hâte de recevoir le courrier avec les dates de concours et d'enfin me lancer, je sais que je devrai attendre un certain temps avant d'être à l'école comme toi mais lire tes posts permet de s'y croire déjà! Ravie que ton stage ce soit bien déroulé et de voir que les fonctionnaires de police qui accueillent les jeunes recrues sont accueillants big-smile
Hâte de lire ton prochain post

moi a dit :

samedi 13 juin 2015 17:41:55

Salut, j'ai une question sur l'affectation de l'endroit du travail.
Est ce que on peut travailler a l'endroit ou l'on vie avec nos proches,amis etc... ?

Merci

Mathilde a dit :

lundi 15 juin 2015 15:59:46

Oui, tu as la possibilité de choisir le lieu de ton stage! En tout cas, si ça ne change pas.


Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Mathilde Mathilde [4 billets]
Elève gardienne de la paix

Par le même auteur


Une vocation qui se précise à l'école...

6 février 2015

Bonjour à tous chers lecteurs,Aujourd'hui nous sommes le 1er février, j'ai pris du retard et je vous prie de...


La rentrée...

21 octobre 2014

Nous sommes le 1er septembre. Nous nous rendons à l’amphithéâtre. Nouveaux lieux, nouvelles têtes, nouveau...


Dans l'attente...

29 août 2014

Bonjour, Je m'appelle Mathilde, j'ai 22 ans, je suis lauréate du concours GPx externe IDF de Septembre 2013.J'ai eu...