Un métier, une carrière, un avenir

Chronique estivale : du rapprochement police-jeunes à la récolte de fraises

16 août 2018
0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Voilà un titre qui doit vous laisser songeur. Il existe pourtant un lien de cause à effet évident. Depuis plus d’un an, mon commissariat mène un projet pédagogique de rapprochement police-jeunes assez inédit. Du printemps naissant à l’automne déclinant, une douzaine de jeunes collégiens, encadrés par leurs professeurs, s’occupent d’un jardin pédagogique au sein même du commissariat. Et les collégiens intervenants ont ceci de particulier qu’ils sont issus d’une SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté). Un public particulièrement compliqué.

"

[...] quelques mois après, voilà une douzaine de collégiens qui bêchent, plantent et arrosent un espace vert inutilisé du commissariat.

"

À l’origine de ce projet, l’une de leurs enseignantes qui, au détour d’un dépôt de plainte, observe que nos espaces verts sont peu utilisés. Cela tombe bien car sa SEGPA s’est spécialisée dans le développement durable. Le collège nous présente donc un projet de jardin pédagogique et quelques mois après, voilà une douzaine de collégiens qui bêchent, plantent et arrosent un espace vert inutilisé du commissariat.

IMG_20180801_184126_552

Depuis, des lys, des azalées, du persil, des patates ou encore des fraises, délicieuses, ont poussé. Les tomates sont en bonne voie. Cet hiver, le jardin a accouché d’une soupe d’orties. Quant aux jeunes, ils ont pu visiter le commissariat et en découvrir les coulisses. Bien sûr, il faudra du temps pour que ces jeunes et les policiers apprennent à mieux se connaître et surtout se comprendre. Les relations entre la police et les jeunes de quartiers dits populaires sont comme le jardin du commissariat : un espace qui doit s’entretenir pour réaliser tout son potentiel.

Le projet, qui connaît son deuxième été et est désormais soutenu par la société des membres de la Légion d’Honneur, ne fait que commencer. Il devrait monter en puissance durant la prochaine année scolaire. Il est symbolique du travail mené par une mission de prévention : développer des partenariats, innover, créer ou resserrer des liens.

IMG_20180807_203540_607(1)

De fait, la Mission de Prévention, de Contact et d’Écoute (notre nouveau nom made in Police de Sécurité du Quotidien), dans laquelle j’officie, multiplie les projets de rapprochement police-jeunes, au-delà de ses actions classiques et anciennes en milieu scolaire : création d’une BD Polar avec l’association Mémoire de l’Avenir, théâtre forum avec la Mission Locale, rallyes citoyens dans le cadre des contrats locaux de prévention et sécurité, marche exploratoire de jeunes filles sur la Zone de Sécurité Prioritaire avec le Réseau d’Aide aux Victimes de l’arrondissement, création de jeux de société éducatifs sur le thème police-jeunes avec l’association Ludomonde, actions de prévention au sein d’un foyer de l’Aide Sociale à l’Enfance.

"

Il n’y a pas qu’une police et il n’y a pas qu’un groupe spécifique de jeunes.

"
IMG_20180808_162700_961

Les relations entre la police et les jeunes sont à construire ou reconstruire sur plusieurs fronts. Il n’y a pas qu’une police et il n’y a pas qu’un groupe spécifique de jeunes. Police et jeunesse sont plurielles et cela nécessite, en matière de prévention, de travailler sur la diversité de nos territoires et de nos publics en variant nos actions. Pas simple puisque nous avons d’autres missions et d’autres publics à sensibiliser comme les seniors, les commerces à risques, les bailleurs, etc.

Mais c’est stimulant de pouvoir explorer une autre manière de faire la police, voir de l’inventer en innovant. C’est un rôle peu connu, pas encore assez valorisé à mon goût (forcément !) mais qui constitue une mission d’avenir qui a toujours besoin de collègues motivés pour assurer sa réussite !


0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 0 commentaire(s) commenter

Déposer votre commentaire

  • happy
  • sad
  • wink
  • mad
  • ohnoes
  • oha
  • suspicious
  • happy

Les contributeurs actifs

Le blogueur


Gaétan Gaétan [6 billets]
Gardien de la paix, Mission de prévention et de communication

Par le même auteur


Harcèlement scolaire

24 octobre 2016

Ces derniers jours, le harcèlement scolaire a fait beaucoup parler de lui dans les médias, notamment sa variante...


Un retour dans la chaleur brûlante de l’actualité terroriste

16 août 2016

Après plus de deux mois d’absence - je ne vous conseille par les hernies discales -, j’ai réintégré mon...


2ème partie : La MPC entre diplomatie et opérationnel

29 mars 2016

Comme dit dans mon dernier billet, nous avons un rôle de représentation et de diplomate, de « tampon », entre...


La Mission de Prévention et de Communication

17 mars 2016

1ère partie : la MPC, kezako ?Pour beaucoup d’entre vous, membre ou non de l’institution policière, la...


Un acteur de terrain

15 février 2016

J'ai commencé ma carrière policière comme adjoint de sécurité au commissariat de Montpellier. Rien ne me...