Un métier, une carrière, un avenir

Différend familial

14 août 2013
2 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


deux enfants dessinent dans un commissariat

Quel Policier exerçant en Police Secours n'est jamais intervenu sur un différend familial ?
C'est d'ailleurs, à mon sens, l'une des missions les plus récurrentes.
On peut définir le différend familial au sens large comme un conflit au sein d'un foyer. Et quand je parle de conflit, j'évoque vraiment tout type de conflit...
-L'appel d'une femme battue qui se révèle être une démarche désespérée pour être informée de la procédure de divorce,
-L'appel au secours d'un mari...qui n'arrive pas à mettre sa femme ivre au lit,
-L'appel d'une adolescente séquestrée...dont son père l'a simplement privée de sortie,
-L'appel d'un enfant excédé par les disputes à répétition de ses parents.
Le différend familial revêt parfois, et même souvent, un caractère social, bien au delà d'une mission nécessitant l'intervention de la Police. L'intervention telle qu'elle peut être sollicitée par les personnes qui requièrent nos services est souvent à cent lieux des fais réels.
Et pourtant...
Parfois, un drame humain se cache derrière ces différends familiaux. Celui d'une femme battue à sang des poings de son mari, d'un homme blessé au couteau par son épouse à bout de nerfs, ou encore de la dispute violente au milieu d'enfants en bas-âges. Souvent l'alcool et la misère viennent s'y mêler. De quoi pénétrer au cœur de l'intimité d'un foyer.
Un soir de patrouille, le véhicule Police Secours est appelé pour deux jeunes enfants qui déambulent en pleine rue à 23h00. Dans cette intervention, nous allons retrouver tous les aspects du différend familial...
Ce soir là je suis au commissariat, responsable de l'accueil et de la surveillance des gardés à vue. Kenny et Issa ont respectivement 7 et 11 ans. Il est 23h10 quand les Policiers arrivent vers eux. Ils jouent au ballon sur le trottoir.  A la question sur les raisons de leur présence ici, ils désignent une voiture en stationnement. A l'intérieur de cette voiture, des vêtements en désordre, des oreillers, des draps...et leur mère ivre, plongée dans un profond sommeil. D'après le plus grand, ils sont tous les trois dans cette situation depuis 2 jours, lorsque leur père a mis tout le monde dehors suite à une énième dispute du couple. Les enfants sont très dégourdis pour leur âge et n'ont pas vraiment l'air perturbé par la situation.
L'état de leur mère est inquiétant, les Policiers font appel aux Sapeurs-Pompiers qui l'emmènent d'urgence à l'hôpital. Et le père dans tout ça ? Il n'y a personne au domicile. La décision est prise de ramener les enfants au commissariat, le temps de trouver une solution.
Après quelques recherches, le numéro du père est retrouvé et nous parvenons à le joindre. Il se trouve dans une soirée arrosée, en compagnie de sa maîtresse, et ne compte pas venir récupérer ses enfants. Il a même le culot de nous inviter à en assurer la garde jusqu'au lendemain matin. A la lecture de ces dernières lignes je suppose que vous percevez ce que nous avons ressenti sur le moment et la tournure houleuse prise par la suite de la conversation. Finalement, face aux risques judiciaires encourus, le père se présentera une heure plus tard au commissariat...
L'une des heures les plus longues de ma carrière...où comment un commissariat se transforme en aire de jeu pour enfants pleins d'énergie, bien décidés à ne pas rester dans un bureau à faire des dessins ; où comment un moniteur de centre-aéré porte un uniforme de Policier... Mais comment blâmer ces gosses victimes de leurs propres parents.
Le père viendra bien les récupérer. Quelques jours plus tard les parents seront condamnés et les enfants placés en famille d'accueil. Un mal pour un bien ?
On ne peut pas rester de marbre face à ce genre d'intervention et d'une manière générale, face à tous types de différends familiaux. L'humain prend souvent le dessus et c'est finalement ce qui permet de gérer au mieux les situations.
A bientôt pour un nouvel article !
Arnaud


2 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 2 commentaire(s)
Afficher tous les commentaires

hauhau a dit :

lundi 18 août 2014 19:40:16

inquietude...

Salut.
j'ai passé et reussi le concours 540 e rang cette année .voilà nous sommes mi-aout et toujours pas de nouvelle pour la rentrée de septembre (paris idf).
Dois je m'inquiété?sad

Charlotte a dit :

mercredi 04 septembre 2013 10:27:59

Je crois que tu as tout résumé en effet.

En tant qu'ancienne citoyenne volontaire, je pense que le plus de mains courantes établies ont été pour des différends familiaux (par exemple : horaires de gardes d'enfants mal respectés, et/ou non payement de pension alimentaire etc...)

C'est incroyable le nombre de situations comme celles-ci que l'on rencontre, et qui représente je pense une bonne partie du métier !

Le côté humain prend souvent le dessus tu as raison, et je pense aussi que c'est ce qui nous pousse à choisir ce métier si passionnant !

Sur ce à bientôt et bon courage à toi blunk
Charlotte

Arnaud a dit :

lundi 09 septembre 2013 01:45:17

Merci Charlotte pour ton comm'.
A bientôt
Arnaud


Agenda des événements recrutement

L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Voir tous les évènements
Numéro vert 0800 22 0800

Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Arnaud Arnaud [9 billets]
Brigadier de police en BAC

Par le même auteur


Évolution de carrière...

17 août 2017

Le temps passe... Que mon absence sur notre blog fût longue. Il faut dire que beaucoup de changements ont eu lieu...


Vol à la portière, suivez le guide

25 janvier 2016

Nous sommes sur la Nationale 1, laissez-vous guider ! Présentez-vous Porte de la Chapelle puis continuez tout...


La main verte !

20 janvier 2015

Nous sommes le 8 novembre 2014. Ce soir là je prends comme d'habitude mon service à 19h. L'appel est effectué puis...


Enfin j'y suis!!

29 octobre 2013

Voilà...j'y suis ! Par superstition, j'ai préféré attendre d'y être officiellement avant d'écrire cet...


Toc toc toc ? On rentre !!

19 avril 2013

"Ce matin on a une assistance !" Voilà une phrase entendue régulièrement en brigade de...