Un métier, une carrière, un avenir

La formation à la qualification d’officier de police judiciaire (OPJ)

1 décembre 2016
0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Lors du premier mois de scolarité, nous avons fait connaissance entre élèves notamment au travers d’une journée de cohésion mémorable en forêt de Fontainebleau (77). Durant cette phase dite « d’incorporation », nous avons abordé essentiellement des notions appréhendées durant la préparation des épreuves écrites ou orales du concours, à l’instar des libertés publiques, de la déontologie policière ou de l’accueil du public. Ce premier mois a permis à chacun de prendre ses marques dans ce nouvel environnement. La vie en internat a contribué à forger une profonde solidarité et l’existence de multiples infrastructures sportives au sein de l’école a permis de renforcer la cohésion de la promotion après les cours.

Codes pénal et procedure penale

La scolarité s’est véritablement accélérée courant février, durant la période de formation à la qualification d'OPJ. Afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice des prérogatives liées à cette qualification, nous avons enchaîné les cours de procédure pénale et de droit pénal spécial. Toutefois, dans le souci de former des cadres généralistes, l’école dispense également des cours de police administrative, de sécurité routière, de renseignement, des leçons de tir ainsi que sur les méthodes d’interpellation… Le rythme des journées est soutenu.

"

nous avons procédé à des interrogatoires, des auditions, des perquisitions...des placements en garde à vue

"

Différentes simulations organisées dans des pavillons dédiés recréant un commissariat, des appartements ou un bar, ont permis de mettre en pratique nos cours. Ainsi, nous avons procédé à des interrogatoires, des auditions, des perquisitions, des constatations, des enquêtes de voisinage, des placements en garde à vue. Chaque simulation est suivie d’un débriefing durant lequel formateur et élèves échangent sur les points forts et les améliorations à apporter. Ces simulations sont également l’occasion de nous enrichir de l’expérience et des pratiques des auditeurs étrangers qui, s’ils suivent la même formation que nous, exercent déjà dans leurs pays.

Durant ces simulations, nous avons pris conscience que les situations vues à la télévision ou lues dans des livres allaient devenir notre quotidien. La première période d’enseignement théorique à Cannes-Écluse touchant à sa fin, ce sentiment s’accroît encore pour les élèves issus comme moi du concours externe avec l’arrivée imminente du premier stage en commissariat…


0 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 0 commentaire(s)

Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Virgile Virgile [8 billets]
Capitaine de police

Par le même auteur


L'aboutissement d'une scolarité bien remplie...

25 octobre 2017

Nous y sommes enfin, l'aboutissement d'une scolarité d'efforts, de patience et d'espérance.Les officiers de police...


Le stage de commandement

30 juin 2017

Fin mars, retour au commissariat d'Annecy, pour deux mois de stage en tenue avec les femmes et les hommes de police...


La formation au management et au commandement

13 juin 2017

Une nouvelle période de formation théorique s’ouvre fin août, centrée sur l’apprentissage des théories,...


Stage OPJ 2/2 : une perquisition administrative mouvementée

21 avril 2017

Un matin, toute la BSU est mobilisée pour réaliser une perquisition administrative. Cette opération est décidée...


Stage O.P.J. 1/2 : imprévu et travail de long terme

5 avril 2017

Mon stage débute au groupe d'appui judiciaire (G.A.J) d'ANNECY (74) . Mon programme prévoit que je me familiarise...