Un métier, une carrière, un avenir

Le stage de commandement

30 juin 2017
1 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


officiers

Fin mars, retour au commissariat d'Annecy, pour deux mois de stage en tenue avec les femmes et les hommes de police secours et des groupes spécialisés.

Au sein de l'état-major, je participe à l'organisation de dispositifs : sécurisation d'un procès sensible, évacuation d'un terrain occupé illégalement par des personnes sans domicile ni résidence fixe, exercice incendie dans une raffinerie. Je rédige également des notes de service transposant à l'échelle départementale les instructions de la direction centrale. Si l'état-major peut paraître éloigné du terrain, il n'en est rien. Les officiers doivent y connaître les réalités et contraintes opérationnelles afin d'assurer le bon déroulement des dispositifs élaborés.

"

"Un appel sur le "17" indique qu'une trentaine de jeunes sont en train d'en découdre..."

"

Ensuite, je bascule à l'U.I.A.A.P*, le commandement opérationnel des unités en tenues. Sur demande du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de la Haute-Savoie, je suis chargé de réaliser des opérations de contrôle journalier afin d'assurer une présence policière accrue et de prévenir tout fait de délinquance sur un secteur déterminé. Je participe également aux missions de police secours. Une après-midi, un appel sur le "17" indique qu'une trentaine de jeunes sont en train d'en découdre. À notre arrivée, ils se dispersent et nous apprenons que le ton serait juste monté entre deux groupes. Nous décidons néanmoins de procéder au contrôle d'une dizaine d'individus afin de déterminer si le motif de ce départ précipité ne serait pas la détention

Délinquants interpellés

d'arme ou d'objet dangereux pour autrui. Après une rapide mais intense course poursuite à pied, les jeunes sont contrôlés. Le ton reste courtois mais ferme pour afficher notre détermination face au groupe en supériorité numérique. Les palpations s'avérant négatives, les individus non recherchés par l'autorité judiciaire, sont laissés libres à l'issue du contrôle.

* Unité d'intervention d'aide et d'assistance de proximité.


1 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 1 commentaire(s) commenter
Afficher tous les commentaires

KHALIFAT Vincent a dit :

mercredi 12 juillet 2017 10:37:07

Rentrer dans la police

Bonjour Virgile happy C'est difficile de rentré dans la police Pour devenir officier de police ? Merci d'avance pour ta réponse big-smile


Déposer votre commentaire

  • happy
  • sad
  • wink
  • mad
  • ohnoes
  • oha
  • suspicious
  • happy

Les contributeurs actifs

Le blogueur


Virgile Virgile [7 billets]
Elève lieutenant

Par le même auteur


La formation au management et au commandement

13 juin 2017

Une nouvelle période de formation théorique s’ouvre fin août, centrée sur l’apprentissage des théories,...


Stage OPJ 2/2 : une perquisition administrative mouvementée

21 avril 2017

Un matin, toute la BSU est mobilisée pour réaliser une perquisition administrative. Cette opération est décidée...


Stage O.P.J. 1/2 : imprévu et travail de long terme

5 avril 2017

Mon stage débute au groupe d'appui judiciaire (G.A.J) d'ANNECY (74) . Mon programme prévoit que je me familiarise...


La formation au tir et aux techniques d’intervention

19 janvier 2017

Avant de vous décrire mon premier stage en service actif, je vais m’attarder sur les cours de tir et de techniques...


La formation à la qualification d’officier de police judiciaire (OPJ)

1 décembre 2016

Lors du premier mois de scolarité, nous avons fait connaissance entre élèves notamment au travers d’une journée...