Un métier, une carrière, un avenir

Le stage de commandement

30 juin 2017
3 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


officiers

Fin mars, retour au commissariat d'Annecy, pour deux mois de stage en tenue avec les femmes et les hommes de police secours et des groupes spécialisés.

Au sein de l'état-major, je participe à l'organisation de dispositifs : sécurisation d'un procès sensible, évacuation d'un terrain occupé illégalement par des personnes sans domicile ni résidence fixe, exercice incendie dans une raffinerie. Je rédige également des notes de service transposant à l'échelle départementale les instructions de la direction centrale. Si l'état-major peut paraître éloigné du terrain, il n'en est rien. Les officiers doivent y connaître les réalités et contraintes opérationnelles afin d'assurer le bon déroulement des dispositifs élaborés.

"

"Un appel sur le "17" indique qu'une trentaine de jeunes sont en train d'en découdre..."

"

Ensuite, je bascule à l'U.I.A.A.P*, le commandement opérationnel des unités en tenues. Sur demande du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de la Haute-Savoie, je suis chargé de réaliser des opérations de contrôle journalier afin d'assurer une présence policière accrue et de prévenir tout fait de délinquance sur un secteur déterminé. Je participe également aux missions de police secours. Une après-midi, un appel sur le "17" indique qu'une trentaine de jeunes sont en train d'en découdre. À notre arrivée, ils se dispersent et nous apprenons que le ton serait juste monté entre deux groupes. Nous décidons néanmoins de procéder au contrôle d'une dizaine d'individus afin de déterminer si le motif de ce départ précipité ne serait pas la détention

Délinquants interpellés

d'arme ou d'objet dangereux pour autrui. Après une rapide mais intense course poursuite à pied, les jeunes sont contrôlés. Le ton reste courtois mais ferme pour afficher notre détermination face au groupe en supériorité numérique. Les palpations s'avérant négatives, les individus non recherchés par l'autorité judiciaire, sont laissés libres à l'issue du contrôle.

* Unité d'intervention d'aide et d'assistance de proximité.


3 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 3 commentaire(s) commenter
Afficher tous les commentaires

Mateo a dit :

vendredi 27 octobre 2017 01:25:36

Entrée police

Bonjour. Je m'appelle Mateo, j'ai 15 ans et suis passionné depuis tout petit par la police. En effet, servir, protéger et faire respecter la loi sont des valeurs qui me tiennent particulièrement à coeur.
Grâce aux fiches métiers, j'ai eu réponse à la plupart de mes questions mais une en particulier et restée sans réponse:
Etant donné que j'aimerai être officier dans une CRS, (et qu'il faut avoir fait un certain nombre d'études préalablement) et ayant prévu de faire une école de sciences politiques, est-ce que ces études (sciences po) sont compatibles avec la profession d'officier dans une CRS??

En attente de vôtre réponse.
Merci d'avance

Mateo

Virgile a dit :

mardi 14 novembre 2017 22:14:59

Réponse

Bonjour,
Je suis heureux que tu accordes une importance particulière aux valeurs que tu as évoquées. L'ordre et la sécurité sont des valeurs que nous servons au quotidien au sein de la Police Nationale. C'est un but qui nous anime et c'est cela qui te rends "compatible", pour reprendre ton terme, à l'exercice de nos fonctions.
Toutefois, tu as raison de te préoccuper de savoir si un certain cursus universitaire serait meilleur qu'un autre et faciliterait l'obtention du concours d'Officier de police. De manière empirique, avec mon vécu et ce que j'ai pu observer en école d'officier, il n'y a pas de profil type. La difficulté du concours réside dans le fait qu'il faut faire appel à trois socles majeurs de connaissance : la culture générale, le droit privé et le droit public. En école, près de la moitié des élèves issus du concours externe s'étaient spécialisés au cours de leur cursus dans du droit privé. Quant à l'autre moitié, pour majorité, il s'agissait de personnes issues de Science po et une petite minorité s'était spécialisée dans du droit public.
Il y a toujours une des composantes du concours qui est moins approfondie dans le cadre des études de chacun, mais ça ne nous a pas bloqué. "L'obstacle est matière à action" disait Marc Aurèle. On s'est concentré sur ces matières qui constituaient nos points faibles et on s'est attelé à rattraper le retard que l'on pouvait avoir sur les autres postulants...
Je te souhaite bon courage pour tes futures préparations de concours et...
A bientôt en CRS

pierre a dit :

vendredi 20 octobre 2017 15:02:06

Bonjour,
merci pour ce blog très intéressant. Pensez vous qu'il est envisageable de passer les concours d'officier de police sachant que j'ai un master II en science politique mais que je n'ai jamais fait de droit?
cordialement,

Virgile a dit :

mardi 14 novembre 2017 22:18:07

Réponse

Bonjour,
A mon sens votre parcours universitaire n'obère en rien vos chances de réussite du concours d'Officier. A l'inverse, je dirais même que c'est un gros avantage : d'une part, les épreuves de culture générale sont celles qui ont le plus fort coefficient et l'oral de culture gé a la réputation d'être "faiseur de roi".
Afin de pallier les lacunes que vous pourriez avoir sur les thématiques juridiques au programme du concours, je vous conseille vivement de vous inscrire dans un organisme de préparation aux concours. Vous pourrez ainsi accéder à divers outils, notamment à des cours synthétiques ou à des fiches déjà réalisées, qui vous feront gagner un temps précieux de révision. Il vous faudra également développer un profil "police", c'est à dire une véritable culture policière attestant, le jour du concours, d'un réel intérêt pour notre institution.
Cordialement.

KHALIFAT Vincent a dit :

mercredi 12 juillet 2017 10:37:07

Rentrer dans la police

Bonjour Virgile happy C'est difficile de rentré dans la police Pour devenir officier de police ? Merci d'avance pour ta réponse big-smile

L'équipe du blog a dit :

jeudi 12 octobre 2017 15:37:51

Devenir officier

Bonjour Vincent.
Si tu es diplômé BAC + 3, tu as toutes tes chances de réussir le concours d'officier de police en te préparant sérieusement, que ce soit aux épreuves écrites, orales ou sportives.
Sur le site lapolicenationalerecrute.fr tu as pleins de conseils pour te préparer : la page se préparer aux concours et sélections de la Police nationale ou les annales de ces dernières années par exemple. N'oublies pas qu'il ne faut surtout pas négliger le sport !
Enfin, il existe des livres qui préparent au concours d'officier de police. Tu pourras les trouver en librairie ou sur des sites internet. De même, des centres de formations dans ton département ou sur internet dispensent une préparation à ce concours.
Par ailleurs, sais-tu que tu peux déjà devenir gardien de la paix et ensuite passer le concours interne d'officier ? Un concours exceptionnel sera prochainement ouvert. Mets toutes les chances de ton côté !


Déposer votre commentaire

  • happy
  • sad
  • wink
  • mad
  • ohnoes
  • oha
  • suspicious
  • happy

Les contributeurs actifs

Le blogueur


Virgile Virgile [8 billets]
Capitaine de police

Par le même auteur


L'aboutissement d'une scolarité bien remplie...

25 octobre 2017

Nous y sommes enfin, l'aboutissement d'une scolarité d'efforts, de patience et d'espérance.Les officiers de police...


La formation au management et au commandement

13 juin 2017

Une nouvelle période de formation théorique s’ouvre fin août, centrée sur l’apprentissage des théories,...


Stage OPJ 2/2 : une perquisition administrative mouvementée

21 avril 2017

Un matin, toute la BSU est mobilisée pour réaliser une perquisition administrative. Cette opération est décidée...


Stage O.P.J. 1/2 : imprévu et travail de long terme

5 avril 2017

Mon stage débute au groupe d'appui judiciaire (G.A.J) d'ANNECY (74) . Mon programme prévoit que je me familiarise...


La formation au tir et aux techniques d’intervention

19 janvier 2017

Avant de vous décrire mon premier stage en service actif, je vais m’attarder sur les cours de tir et de techniques...