Un métier, une carrière, un avenir

Madeleine, elle rit !!!

15 octobre 2012
15 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


madeleine-2

Aie ! Aie ! Cela ne sent pas bon ! Se retrouver en soirée sur le 1er arrondissement parisien. C'est du bitume sec à coup sûr (Bitume = garde statique). Pour nous les " Warriors du 18ème " c'est une déception. Le bitume c'est bien mais pour les autres.

Une fois sur place, on nous informe que je serais ce soir là, avec mes deux autres collègues du 18ème, en... Police-secours. Soulagement mais incompréhension, tout de même. Ils sont où nos collègues du 1er ? Mais sur un service extérieur dans un autre quartier parisien. Ok.

Première chose à faire : trouver vite fait un plan du secteur car au niveau de la topographie, de la connaissance des lieux, on est un peu en galère. Ah oui j'oubliais le chef de bord est du... 2ème arrondissement. Rassurez-vous le chauffeur est bien du coin. Ouf !

Nos premières heures sont passées à visiter ce beau quartier pittoresque plein de vie, de gens et de magasins. Puis un appel soudain et inattendu : une intervention ! Une personne blessée dans un grand magasin du ... 9ème arrondissement. Bref on continue les voyages. Sur place aussi vite que l'on peut et avant les Pompiers et le SAMU, on découvre une pauvre petite dame âgée complètement désarticulée au niveau des jambes. On dirait un pantin dont on a coupé les fils le reliant au marionnettiste, gisant en bas de l'escalier mécanique. Mais ce qui frappe, ce qui choque ce sont ses cris de douleurs, de souffrance. Mes compétences médicales se limitant aux pansements, je laisse œuvrer le SAMU qui vient d'arriver. Ma petite mamie que j'appelle Madeleine (j'aime bien ce prénom) est prise en main par le personnel médical mais je ne peux rester inerte, inutile devant sa détresse. Sans rien lui dire, je m'entends lui parler. La rassurer. Lui changer les idées. Lui laver l'esprit de l'instant présent. Je ne sais même pas si elle m'entend mais tant pis. Lui raconter des blagues qui ne font rire que moi et surtout pas les blouses blanches. Soudain Madeleine éclate de rire. Des larmes de joie noient ses larmes de douleur. Les très très gros yeux du médecin sont extrêmement réprobateurs mais je m'en fiche royalement. Seul m'importe le rire de Madeleine. Un des plus gratifiants de ma désormais longue carrière. Madeleine, le " merci " que vous m'avez adressé avant de partir pour l'hôpital me revient de temps à autres. Je ne sais pas si vous êtes encore de ce monde. Je ne vous ai jamais revu. Je n'ai pas cherché à le faire. A quoi bon ? Je suis passé à autre chose. A quelqu'un d'autre. A faire mon boulot. A ma manière. Bises Madeleine.

©DRCPN/SDFDC/DREC/MPRPC


15 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 15 commentaire(s)
Afficher tous les commentaires

Yannick a dit :

mercredi 31 octobre 2012 13:29:16

pour Lucas

Merci Lucas c'est sympa
A +
yannick

lucas a dit :

mardi 30 octobre 2012 09:23:22

belle histoire

Yannick a dit :

lundi 22 octobre 2012 17:12:06

Pour tinhinen
Merci pour le respect
Pour exercer le métier de traducteur je ne peux que vous orienter vers la rubrique de ce blog intitulé : "info concours et métiers" situé en haut et à droite de la pas d'acceuil.
Bon courage et a +
Yannick

Yannick a dit :

lundi 22 octobre 2012 17:04:55

Pour Lebicraveur
Vous pensez bien à ... deux ans prés.
Eh oui 52 ans déjà...
A+ yannick

Yannick a dit :

lundi 22 octobre 2012 17:03:52

Pour Adel
Ce n'est pas indiscret car je ne suis pas une jeune fille, donc 52 années effectives de présence sur cette bonne vieille terre qui des fois ne tourne pas trés rond...
A+
yannick

Yannick a dit :

lundi 22 octobre 2012 17:00:55

Pour Rénald
Merci pour votre commentaire. c'est vrai que ce métier n'a peut être pas la reconnaissance qu'il mérite. Peut être parceque les gens n'en n'ont pas la connaissance. Ou alors ils n'en retiennent que le coté répressif et occultent trés facilement les volets éducatifs et préventifs.
Ps : pour le livre si vous étes éditeur, je prends....
a +
yannick

tinhinen a dit :

samedi 20 octobre 2012 13:35:24

tout mes respects pour cette profession !!!
Tinhinen

tinhinen a dit :

samedi 20 octobre 2012 13:31:31

Bonjour Yannick
je vois que vous aimez beaucoup votre métier c'est super
j'ai une petite question: comment faire pour être interprète à la police de Lyon (Paf ... ou autre)
je suis formatrice en Français langue étrangère (FLE dispositif OFFI) et je parle anglais, arabe, espagnol, créole (à base africaine) et italien... je suis toujours en contact avec des étrangers du monde entier...
merci pour votre réponse
tinhinen

lebicraveur a dit :

samedi 20 octobre 2012 06:56:32

@Adel: je dirais pas loin des 50 ans...

Adel a dit :

vendredi 19 octobre 2012 05:06:15

Sans indiscrétion, vous avez quel âge ?

Rénald a dit :

jeudi 18 octobre 2012 22:03:35

Bonjour Yannick,

Très beau récit d'une mission.

Dommage que ce genre de texte ne circule pas ailleurs que sur un blog essentiellement lu par des gens qui sont ou aspirent à être du métier (ce qui est mon cas d'ailleurs^^).

Cela ferait peut être comprendre qu'on ne cherche pas à être Policier pour avoir de l'autorité sur les gens mais bien pour les aider. Forcément, le plus souvent le métier, pour ce que j'en sais, oblige à faire force de répréhension. Mais ça c'est celui qui commet l'infraction ou le délit qui oblige à ça...

Vivement le livre alors blunk

Salutations,

Rénald

YANNICK a dit :

mercredi 17 octobre 2012 10:44:02

Pour Adel
Merci.
Eh oui mon métier est beau et je suis fier de l'avoir exercé depuis plus de trente années bien remplies en joies et en émotions fortes. De quoi faire un livre en gros.
A+
Yannick

YANNICK a dit :

mercredi 17 octobre 2012 10:40:36

Pour djess
Merci et je vais tenter de continuer les quelques temps qu'ils me restent à effectuer. Je suis trop "vieux" ou expérimenté pour changer.
A+
Yannick

Adel a dit :

mardi 16 octobre 2012 23:10:24

Très belle histoire qui prouve que le métier de policier, est un beau métier !! happy

djess a dit :

mardi 16 octobre 2012 22:12:52

Bonsoir,
Belle anecdote, c'est la police qu'on aime, humaine et professionnelle.
Bonne continuation
Jessy


Agenda des événements recrutement

L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Voir tous les évènements
Numéro vert 0800 22 0800

Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Yannick Yannick [13 billets]
Brigadier de police en commissariat

Par le même auteur


Au revoir les enfants...

24 septembre 2014

Il y a quelques années, affecté à la brigade du matin (4h50/13h), je me trouvais de mission de police-secours. Une...


États d'âme

16 octobre 2013

"Ce matin je n'ai pas la tête à sourire. Pas envie de plaisanter. Je ne suis pas le seul dans ce cas là...


Patrick ou une vie gâchée par la drogue

22 mars 2013

L'avantage d'être de longues années affecté dans un même service est de côtoyer des êtres et de les voir...


Sa police

29 août 2012

Il est 21h30 et j'arrive chez moi, fatigué par une journée de travail. Ma fille, 12 ans bientôt, me tend un...


La chance parfois. Le hasard souvent.

21 mai 2012

C'est pour faire le plein ? Ben, non collègue, c'est pour faire un billard. Blague éculée certes mais toujours en...