Un métier, une carrière, un avenir

Toc toc toc ? On rentre !!

19 avril 2013
23 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


colonne-dassaut250x250

"Ce matin on a une assistance !"
Voilà une phrase entendue régulièrement en brigade de nuit.
L'assistance, c'est lorsqu'un service judiciaire doit interpeller une personne au saut du lit à 06h00 du matin.
Dans ce cas là, le service concerné demande toujours notre présence pour la sécurisation du convoi de véhicules et parfois, pour la perquisition qui a lieu après l'interpellation.
Et c'est lorsque notre assistance est souhaitée pour la " perquis' " que l'on peut vivre l'interpellation au plus près...

05h20, je suis de retour au Commissariat après une nuit calme en patrouille. La nuit se terminera par une assistance avec le service judiciaire du Commissariat. L'interpellation sera faite par les collègues du Groupe de Soutien Opérationnel (GSO) du 93 qui peut être sollicité parfois lorsque cette dernière s'annonce sensible.

05h30, briefing. Un objectif, l'interpellation d'un homme d'une vingtaine d'années. D'homme, il n'en a que l'apparence. Les faits, près d'une quinzaine d'agressions physiques, parfois sexuelles, des vols de téléphones, et autant de victimes femmes, souvent adolescentes, qui ont eu le seul tort de refuser de répondre à ses tentatives de drague. Le récit des faits avance, l'atmosphère devient lourde dans la pièce. Les visages se ferment, peu à peu chacun prend conscience de l'importance de l'interpellation et de la gravité morale des faits. Comme pour terminer de nous convaincre, la vidéo de l'une des agressions, filmée par le frère de l'auteur, est diffusée. Un groupe de filles, des ados d'à peine 16 ans. L'homme s'en approche, parle à l'une d'entre-elles.. Une gifle part, puis deux, elle tombe, il l'a traîne au sol par les cheveux... Des rires d'un côté, des larmes dans l'autre, fin de la vidéo, l'atmosphère lourde est devenue étouffante, c'est le moment d'y aller...

05h50, Après quelques minutes de route, on approche de l'objectif. Le convoi s'arrête, tout le monde descend des véhicules. Les effectifs du GSO 93 s'équipent: casques blindés, cagoules, armement lourd, bouclier blindé, bélier et vérin d'effraction pour toutes les portes qui se dresseraient devant eux. La colonne d'assaut est en place. On avance jusqu'à l'immeuble où se trouve l'appartement de l'homme. On croise quelques riverains matinaux qui nous regardent médusés. Arrivés dans l'immeuble, l'appartement est situé au second étage. Tout le monde progresse sans bruit dans l'escalier pour se positionner devant la porte d'entrée.

06h00, On y est. Le GSO 93 s'active et met le vérin en œuvre. La porte plie mais ne cède pas. Les coups de bélier feront le reste. Les effectifs investissent l'appartement. D'où je suis je ne vois rien, mais j'entends. Le bruit du vérin, les coups de béliers dans la résonance du couloir, les hurlements " POLICE ", le bruit de la porte qui cède, des cris dans l'appartement, " BOUGE PAS POLICE ! ", le bris d'un verre, d'un vase ou d'un cadre, des meubles qui bougent, et plus rien. Un des hommes cagoulés du GSO sort de l'appartement, la situation est figée comme on dit dans le jargon policier. On peut à notre tour pénétrer dans l'appartement.

06h04, Un homme est menotté et allongé au sol dans le salon, c'est le grand frère. Le père de famille est lui aussi menotté et assis sur une chaise. Les deux sœurs sont assises dans le canapé, la mère est en larme... Celui qu'on est tous venu chercher est dans la chambre, menotté, prostré sur son lit. Il n'a pas l'air très matinal... " Bonjour Monsieur c'est la Police, il est 6h05 vous êtes placés en garde à vue.... ", l'Officier de Police Judiciaire commence son travail.

La perquisition peut débuter. Des téléphones mobiles, de l'argent en grande quantité, des supports d'enregistrements, tout ce qui peut être utile à la procédure est saisi. Une forte odeur d'excréments se dégage dans la pièce. L'émotion de son interpellation aura été trop forte pour ce monsieur....

07h00, La perquisition se termine, il est temps de rentrer au commissariat. Le GSO 93 se déséquipe, le service judiciaire poursuivra ses investigations, l'objectif et son frère feront un passage par la case prison après 48 heures de garde à vue et moi..., moi je continue ma vie de flic de nuit à La Courneuve.

A suivre...

©DRCPN/SDFDC/DREC/MPRPC


23 commentaire(s) Recommander à un ami
Noter cet article :

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Réactions à ce billet : 23 commentaire(s)
Afficher tous les commentaires

Lou a dit :

jeudi 23 janvier 2014 10:11:32

Bonjour !

Merci pour le récit, très intéressant ! happy
J'ai une question particulière... à laquelle je ramasse toujours des sourires, des moqueries, et n'ai finalement presque jamai sde réponse précise : y-a-t-il des femmes dans ces unités "toc toc" ?

GSO, GIPN, BRI, etc.. ?

Je sais qu'il y en a en RAID, en négo et filoche, mais les autres unités en possèdent-elles et où ?

Arnaud a dit :

mardi 18 février 2014 22:38:07

Bonjour Lou,

A l'heure actuel, et ce depuis 7 ans que je fais ce métier, je n'ai jamais vu de collègues féminines dans l'un des groupes d'intervention que tu cites.

A bientôt
Arnaud

chloé a dit :

dimanche 07 septembre 2014 11:27:37

Bonjour Arnaud

Je suis en 4 ème et je me demande si je peut faire un stage au GIPN happy je ses que je suis un peut trop jeune mes j'aimerai vraiment savoir si ses possible !!! Et quel son les qualités pour mieux intégré le GIPN

Merci de répondre a mes question et si possible le plus rapidement possible happy

Arnaud a dit :

mercredi 31 juillet 2013 04:37:00

Bonjour à tous,

Désolé de ne pas avoir pris le temps de vous répondre plus tout.

Tout d’abord merci pour vos messages, c’est un réel plaisir pour moi d’écrire ces articles et de voir que ce plaisir est partagé. Le prochain article est écrit, il devrait être bientôt publié.

Filipe, Msaid22, vous pouvez consulter la rubrique « Infos Concours et Métiers ».

Madison, je ne sais pas ce qu’est un mdph :/

A très vite
Arnaud

Filipe a dit :

mardi 16 juillet 2013 22:20:00

Bonsoir à tous , je voudrai obtenir quelques informations sur les différents métiers de policier , je voudrai savoir si vous pourriez m’aider ?

Benoît a dit :

vendredi 12 juillet 2013 16:18:00

Bravo Arnaud pour cet article.
Pour avoir vécu ces « sauts du lit » très régulièrement (j’étais OPJ en sûreté départementale avant d’intégrer l’ENSP Cannes Ecluses en Janvier), assisté de groupes d’appui divers (GSO 75 et 93 notamment, CDI, BRI ou RAID parfois) je trouve ton récit d’un très grand réalisme.

Merci de faire partager cela avec les personnes un peu plus jeunes et leur transmettre ta vocation pour ce métier magnifique. Et bon courage à toutes les personnes préparant les concours de la Police !

Benoît

msaid22 a dit :

mercredi 03 juillet 2013 01:55:00

Bonjour
le prépare le concours de Gardien de la paix en tant que EMPLOIS RESERVES: je voulais savoir quelles sont les épreuves à passées??
merci

madison dumont a dit :

mercredi 26 juin 2013 10:19:00

bonjour
je m’appele madison j’ai 17 ans et j’aime vautre metier j’aimerait en faire parti mais j’ai de grosse difficulter on peut rentrer avec un mdph ou pas merci et boncourage

Yohan a dit :

lundi 10 juin 2013 18:16:00

Merci Thibaut, je pensais écrire ici mais n’étant pas sûre j’ai préféré demander.

Thibault500d a dit :

dimanche 09 juin 2013 08:39:00

Salut Yohan,

http://www.blog-police-recrutement.com/nous-ecrire/

en espérant t’avoir aidé! blunk

Thibault.

Yohan a dit :

samedi 08 juin 2013 22:07:00

Bonjour,
J’aimerai avoir des informations sur le recrutement pour le concours de gardien de la paix, ces informations ne figurant pas dans le rubrique « Infos Concours et Métiers ». Ne sachant pas vraiment où poster mon message et ne connaissant pas encore très bien votre site, j’aimerai donc obtenir une adresse mail ou bien l’endroit où je pourrai poser mes questions.
Merci d’avance pour vos réponses.
Cordialement Yohan

Celticlily a dit :

vendredi 31 mai 2013 16:51:00

Un récit qui nous plonge réellement dans le feu de l’action. Un récit haletant qui nous fait ressentir le stress et l’émotion qui siègent. Bref l’envie de devenir gardien de la paix est encore plus forte !

Phoenix a dit :

jeudi 30 mai 2013 19:48:00

bonjour Arnaud

Alors quand est ce que je pourrais lire ton prochain article?

J’espère assez vite car c’est vraiment haletant tes histoires sur Paris.

cordialement

à bientôt

Kamal a dit :

mardi 28 mai 2013 19:09:00

Il a joué, il a perdu.

Phoenix a dit :

mercredi 08 mai 2013 20:43:26

Bonjour Arnaud,

super le prochain article va bientôt sortir normalement.
J'ai hate de le lire.
merci beaucoup à toi Arnaud de ton implication pour tes arcticles.

Arnaud a dit :

lundi 06 mai 2013 15:26:02

Merci pour vos messages !
A bientôt blunk

Sophie a dit :

samedi 04 mai 2013 21:06:14

Magnifique article, merci de faire partager votre expérience =)

Je rêve de la police depuis toute petite, et je fais des études supérieures pour tenter le concours de l'ENSOP, et lire des témoignages comme le votre ne font que renforcer mon envie pour ce métier, et ma motivation dans mes études.

Bonne continuation, et bon courage pour la suite =)

Thibault500d a dit :

jeudi 02 mai 2013 17:09:34

Salut Arnaud,

c'est bon, c'est décidé c'est vraiment ce que j'ai envie de faire plus-tard, il n'y a plus de doute.
Tes articles sont justes réalistes, prenant et hyper bien écrit.
La police c'est mon rêve et c'est ce que j'ai vraiment envie de faire.

Je te félicite pour votre travail dans ce blog, vous faites parti des meilleurs blogueurs de ce blog (MÊME SI TOUS LES AUTRES LE SONT AUSSI blunk)

J'aimerais également profité de ce commentaire pour remercier les gens qui tiennent ce blog, ils font un travail extraordinaire, les "webmaster" de ce blog qui ont créé ce blog.


La police est ma vocation, et plus je lis vos articles plus je me dis que je suis fais pour ce métier hors du commun.

A+ Arnaud et les autres!

Maëva a dit :

jeudi 02 mai 2013 16:08:35

J'adore, ça me donne vraiment envie de poursuivre mon envie d'être dans la police

Arnaud a dit :

mardi 30 avril 2013 17:09:35

@Alex38 @Celticlily: Merci pour vos message qui me conforte dans la raison pour laquelle j'ai décidé de partager mon expérience ici happy
@Sébastien: Merci pour ton comm' très touchant. Pour être honnête je ne sais pas si ta maladie est un obstacle à l'entrée dans la Police et je ne pense pas que tu ais l'information dans un commissariat. Le mieux reste de te tourner vers le centre de recrutement de ta région. Tu auras les coordonnées téléphoniques en cliquant sur "Infos Concours et Métiers" puis en cliquant sur la carte de France interactive "Infos Recrutement" et tu n'auras plus qu'à sélectionner ta région blunk Bon courage, à bientôt !

Sébastien a dit :

lundi 29 avril 2013 20:54:33

Magnifique article ! les émotions sont présentes. Je sais que ce n'est sans doute pas la place pour posé ce genre de questions, mais je ne trouve pas mieux comme endroits pour le faire car j'obtiendrais sans doute des réponses formelles à celle-ci. Je suis Diabétique Insulino-Dépendant depuis maintenant 10 ans mon ambition de toujours étais d'entrée à l'armée pour servir mon pays en outre à cause de ma maladie je ne peut enter dans les sections militarisées, mais est-ce le cas pour entrée en tans que Cadet ? Si je n'obtiens pas de réponse ma motivation ne s'arrêteras pas ici j'irais m'informer dans le commissariat de ma ville. Merci à vous pour vos témoignages sur le site, et de nous faire vivre vos émotions. ^^

Celticlily a dit :

mercredi 24 avril 2013 17:40:14

Super article ! On vit bien les émotions telles qu'elle ont été ressenties. Un article qui donne encore plus envie d'entrer dans la police.

Alex38 a dit :

lundi 22 avril 2013 18:21:54

Un article de plus magnifiquement bien écrit et qui raconte parfaitement bien les différentes étapes de cette interpellation. Bravo à vous.
Merci à toi de nous faire partager ces moments de la vie de Policier.


En esperant, que Justice sera faite et que cette personne ne sort pas dessuite.
Bonne continuation, en attente du prochain article.

Arnaud a dit :

lundi 22 avril 2013 18:11:12

Merci ! Le prochain article est en cours d'écriture blunk

Nightwing a dit :

samedi 20 avril 2013 09:12:03

simple, efficace. Récit intéressant qui montre la lâcheté de ce genre d'individus ( sans vouloir généraliser ou pousser à la haine). Prêt à tout pour taper une femme mais ne prend pas ses responsabilités et se fait dessus au sens propre comme au sens figuré lorsque la justice les rattrapes. De plus regarder des faits de violences enregistré ne doit pas être simple tout les jours, devoir faire preuve de sang froid face à ca ...
Courage à vous, en espérant vous lire à nouveau.


Les contributeurs inactifs

Le blogueur


Arnaud Arnaud [9 billets]
Brigadier de police en BAC

Par le même auteur


Évolution de carrière...

17 août 2017

Le temps passe... Que mon absence sur notre blog fût longue. Il faut dire que beaucoup de changements ont eu lieu...


Vol à la portière, suivez le guide

25 janvier 2016

Nous sommes sur la Nationale 1, laissez-vous guider ! Présentez-vous Porte de la Chapelle puis continuez tout...


La main verte !

20 janvier 2015

Nous sommes le 8 novembre 2014. Ce soir là je prends comme d'habitude mon service à 19h. L'appel est effectué puis...


Enfin j'y suis!!

29 octobre 2013

Voilà...j'y suis ! Par superstition, j'ai préféré attendre d'y être officiellement avant d'écrire cet...


Différend familial

14 août 2013

Quel Policier exerçant en Police Secours n'est jamais intervenu sur un différend familial ? C'est d'ailleurs,...