Policier chargé du relevé des traces et indices

Policier chargé du relevé des traces et indices
25 janvier 2018
  

Postuler

Version imprimable de la page [pdf 0,37MB]

MISSIONS
Qualités requises

  • Rechercher, relever et prélever des traces et preuves matérielles sur les scènes d’infraction, d’accident et dans tous lieux d’enquête ;
  • procéder à la signalisation de toutes personnes mises en cause (photographie, relevé des empreintes digitales, prélèvement d’ADN, description physique) ;
  • procéder à l’examen sur site des incendies, explosions et scènes de crime (plans, clichés, photographies, reconstitutions) dans l’optique de révéler des éléments d’orientation d’enquête ;
  • participer à la gestion de fichiers de police en les alimentant et les exploitant à la demande des services d’enquêtes et des autorités judiciaires.

POUR INFO

©J. GROISARD

Le relevé de traces et indices est le premier acte d’enquête déterminant, effectué par un policier habilité à cet effet, sur une scène d’infraction délictuelle ou criminelle. Il intervient dans les meilleurs délais sur les lieux où les constatations sont effectuées.
Le policier chargé des relevés des traces et indices exerce ses missions, selon son niveau de compétences et selon son service d’affectation. Il existe des policiers chargés des relevés des traces et indices qui exercent leurs prérogatives dans une brigade de police secours , un commissariat, un service départemental ou régional via l’unité technique d’aide à l’enquête.
Il peut ainsi travailler dans près de 412 « bases techniques » ou dans l’un des 158 services locaux de police technique (SLPT).
En brigade de police secours, il est appelé « policier polyvalent », il assure la signalisation des individus mis en cause et intervient également sur les scènes de petite et moyenne délinquance, en soutien de ses collègues exerçant à « plein temps » dans les services spécialisés.
Certains policiers affectés dans un service PTS, pourront élargir leurs compétences, en bénéficiant de formations leur permettant ainsi d’intervenir sur les scènes d’infractions criminelles, au même titre que les personnels scientifiques.

Dans le cadre de l’exercice de ses missions, le policier sera confronté à des situations et/ou informations traumatisantes (découverte de cadavre, assistance à autopsie, actes au préjudice de mineurs …).

MODE D’ACCÈS

Conditions de recrutement Sélection Formation
Le policier (Nouvelle fenêtre) doit avoir exercé pendant au moins 1 an après sa titularisation. Entretien jury
  • Policier polyvalent : 1 semaine ;
  • police technique niveau I : 2 semaines ;
  • identité judiciaire niveau II : 8 semaines ;
  • autres stages spécialisés (Ex. Portrait robot).
©SD/PTS