Organisation et missions de la Police nationale

Découvrez comment se compose le Police nationale et quelles sont ses missions...


Première force de sécurité en France, la Police nationale traite 70% de la délinquance, 80% des gardes à vue et est compétente sur 99% des zones difficiles.

Forte de plus de 140 000 professionnels, femmes et hommes dotés de compétences professionnelles avérées (policiers, administratifs, techniques et scientifiques) recrutés selon des critères exigeants, elle intervient avec discernement, 24 heures sur 24.

L’évolution des formes de la délinquance et des enjeux de la sécurité, la recherche des résultats et d’une efficacité opérationnelle conduisent la police à s’adapter en permanence, à innover et anticiper en modernisant ses moyens, en professionnalisant ses personnels et ses méthodes de travail, afin de constituer une force d’action et de protection performante au service de tous.

À cette fin, l’ensemble des composantes de la Police nationale concourt, au sein de la direction générale de la Police nationale (DGPN) ou de la Préfecture de police dans l’agglomération parisienne, à l’exercice des missions qui lui sont assignées.

LES DIRECTIONS

  • La direction des ressources et des compétences de la police nationale : DRCPN
  • L'inspection générale de la police nationale : IGPN
  • La direction centrale de la police judiciaire : DCPJ
  • La direction centrale de la sécurité publique :  DCSP
  • La direction centrale de la police aux frontières : DCPAF
  • La direction centrale des compagnies républicaines de sécurité : DCCRS
  • La direction centrale du recrutement et de la formation de la Police nationale : DCRFPN
  • La direction de la coopération internationale : DCI
  • Le service de la protection : SDLP

La sécurité à Paris est assurée par la préfecture de police

LES ENTITÉS DIRECTEMENT RATTACHÉES

  • Le RAID (Recherche, assistance, intervention et dissuasion) ;
  • L' UCLAT (Unité de coordination de la lutte antiterroriste) ;
  • Le SVOPN (Service de veille opérationnelle de la Police nationale) ;
  • Le SICoP (Service d'information et de communication de la Police nationale) ;
  • Le SHPN (Service historique de la Police nationale) ;
  • La MILAD (Mission de lutte anti-drogue) ;
  • La DAV (Délégation aux victimes) ;
  • L' UCSTC (Unité de coordination de la sécurité dans les transports en commun) ;
  • L'UGE (Unité des grands événements) ;
  • Le SAELSI (Service de l'achat, de l'équipement et de la logistique de la sécurité intérieure) ;
  • Le SCPTS (Service central de la police technique et scientifique) ;

LES MISSIONS

La sécurité

Cœur de métier de la Police nationale, la sécurité des personnes, des biens et des institutions

est assurée, à titre préventif et répressif, au quotidien et dans les zones les plus urbanisées par

une présence dynamique et visible sur la voie publique. Prise en charge des victimes, accueil du

public, réception des appels 17, interventions dites de « police-secours », surveillance de la voie

publique sont des missions effectuées, de jour comme de nuit, par des équipages polyvalents

ou des brigades spécialisées (anti-criminalité, canine, motocycliste, équestre).

L’investigation

Elle a pour objet la constatation des infractions, la recherche des éléments de preuve nécessaires à la qualification des faits et à la manifestation de la vérité.

Elle est opérée par des agents et officiers de police judiciaire, sous le contrôle des magistrats, en tous domaines : atteintes aux personnes et aux biens, trafics de toute nature, cybercriminalité, fraude documentaire…

La police technique et scientifique

Elle traite des analyses dans des domaines aussi variés que la balistique, la physico-chimie, la biologie, les incendies et explosifs, la toxicologie, les stupéfiants et concourt ainsi à l’établissement de la preuve dans le cadre des enquêtes de police.

La police technique et scientifique gère en outre les grands fichiers nationaux de police (empreintes digitales, génétiques…).

L’ordre public

La sécurité publique assure le maintien ou le rétablissement de l’ordre public sur l’ensemble de ses zones de compétence avec le renfort des compagnies républicaines de sécurité (CRS).

Ces dernières participent par ailleurs aux opérations de secours en haute montagne et sur les plages.

La sécurité aux frontières

Elle consiste à contrôler les flux migratoires et à lutter contre l’immigration irrégulière et l’emploi des étrangers sans titre de séjour.

Réalisée notamment dans les zones portuaires, aéroportuaires et ferroviaires, cette mission participe activement à la sûreté des moyens de transport, notamment par l’utilisation de technologies, d’outils modernes de contrôle documentaire et de supports biométriques pour la prévention des fraudes.

Le renseignement et l'information

Ils sont recherchés pour assurer l’information des autorités gouvernementales, déceler et prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l’ordre public, aux institutions, aux intérêts fondamentaux de la Nation ou à la souveraineté nationale.

La coopération internationale

Contribution de la Police nationale, elle met en œuvre la politique étrangère de la France en matière de sécurité intérieure au travers de services de sécurité intérieure implantés dans plus de 150 pays.

Elle participe au rayonnement de la Police nationale en exportant son savoir-faire et sa technologie dans de nombreux domaines : ordre public, police technique et scientifique, techniques d’investigation.

Le contrôle interne

Opéré au travers d’audits et de missions d’études réalisés dans l’ensemble des services centraux ou territoriaux, le contrôle interne vise à accroître le service rendu au public et l’efficience des services et unités.

En cas de dysfonctionnement ou d’infractions commises par des policiers dans l’exercice de leurs fonctions, des enquêtes administratives ou judiciaires sont diligentées.

Les fonctions supports

L’exercice de toutes les missions précitées suppose la mise à disposition des services de police de moyens humains, financiers et logistiques parfaitement adaptés.